Conseils éco-gestes

Au quotidien, de nombreuses actions sont à notre portée pour nous permettre de réaliser des économies et par ailleurs, faire un geste pour la planète. Vivest vous délivre des conseils concrets et utiles pour vous aider à maîtriser au mieux vos factures. Gaspillages, suréquipement, consommation excessive…. En cette période où les prix du gaz et de l’électricité s’envolent, il n’est plus que jamais temps d’adopter quelques gestes simples.

.

L'eau : économisez-là

Ce qu’il faut savoir

  • Un robinet qui goutte, c’est 35 m³ d’eau perdue par an, soit plus de 100 €.
  • Une fuite, c’est 140 m³ d’eau par an, soit plus de 400 €.
  • Une vaisselle de 10 minutes effectuée deux fois par jour, c’est 88 m³ d’eau consommés, soit près de 280 € par an pour de l’eau froide et près de 600 €  pour de l’eau chaude.

1 bain = 3 douches (soit une économie de 400 € par an pour une famille de quatre personnes). Réduire la consommation d’eau, c’est aussi payer moins pour la chauffer et diminuer les besoins en matière de traitement de l’eau !

Pour détecter une fuite d’eau, il est conseillé de relever le compteur d’eau le soir avant d’aller dormir et de vérifier s’il y a une différence le lendemain au réveil. L’entretien des chauffe-eau, chaudières et robinetteries fait l’objet d’un contrat d’entretien par un prestataire extérieur. Pour tout problème, contactez directement le prestataire dont le numéro de téléphone est indiqué dans votre entrée d’immeuble.

Les éco-gestes

  • Je privilégie les douches rapides aux bains.
  • Je stoppe l’eau au moment du lavage des dents, des mains ou du rasage et j’utilise un gobelet.
  • Pour la vaisselle à la main, je préfère l’utilisation d’un bac pour le rinçage plutôt que sous le jet. Cependant, le programme éco d’un lave-vaisselle est moins énergivore qu’un lavage à la main si ce dernier est plein.
  • J’utilise l’eau froide plutôt que chaude pour de courtes utilisations.

Pour aller plus loin… Je pose un régulateur de débit dans ma douche (entre 25 et 45€) et une double chasse d’eau dans mes WC (entre 20 et 30€) pour réduire ma consommation d’eau de 50%. Equiper mes robinets d’un mousseur est également abordable et efficace (moins de 10€).

Chauffage : préservez la chaleur

Ce qu’il faut savoir

Baisser de 1°C la température de son logement, c’est jusqu’à 7% de consommation en moins ! Vivest a suivi cette recommandation pour ses 4 000 logements collectifs chauffés au gaz et vous invite dès maintenant à faire de même si vous êtes en chauffage individuel.

Les éco-gestes

  • J’éteins mon radiateur lorsque j’ouvre les fenêtres pour aérer une pièce afin de moins consommer (5 minutes suffisent !).
  • Je ferme mes volets la nuit et quand je pars la journée pour éviter les déperditions thermiques.
  • J’installe des rideaux épais et j’évite de les placer devant mes radiateurs. La chaleur se diffuse moins bien.
  • Je me réchauffe de l’intérieur en adoptant un rituel bien être : boisson chaude, plaid douillet et chaussettes en laine.
  • Je donne un petit coup de dépoussiérage régulier sur mes radiateurs sans les couvrir, pour profiter de toute leur énergie.
  • Je n’utilise pas de système de chauffage autre que celui mis à disposition dans mon logement, coûteux et dangereux.

Pour aller plus loin… J’achète un thermomètre. Il permet de contrôler si la température de votre logement est adéquate mais aussi dans le réfrigérateur (4 °C) ou dans le congélateur (-18 °C), et d’éviter des surconsommations.

Éco éclairez-vous

Ce qu’il faut savoir

Bien choisir une ampoule peut se révéler être un exercice difficile devant les nouveaux choix qui s’offrent à vous. Voici un bref récapitulatif des types d’ampoules que vous trouvez sur le marché et de l’utilisation à privilégier pour chacune d’entre elles…

 

  • Les lampes fluo-compactes ou «basse consommation» sont à privilégier car ce sont celles qui ont le meilleur rapport coût/économie d’énergie/durée de vie (jusqu’à 10 ans), pour 75% d’énergie économisée.
  • Les lampes halogènes sont les moins efficaces énergétiquement et durent en moyenne 2000 heures. Leur utilisation est à réserver pour les luminaires équipés d’un variateur de lumière qui ne fonctionne pas avec une lampe basse consommation.
  • Les lampes à diodes électroluminescentes (LED), plus récentes, présentent la durée de vie la plus longue (10 000 à 25 000 heures), mais offrent un flux lumineux plus faible et sont plus chères. Leur utilisation est à privilégier pour des luminaires qui nécessitent des ampoules de 40W ou moins et qui sont souvent allumés.

Les éco-gestes

  • Je pense à éteindre la lumière quand je quitte une pièce.
  • Je profite un maximum de la lumière du jour, elle est gratuite !
  • Je nettoie régulièrement mes ampoules. Pour fonctionner correctement, elles n’aiment pas la poussière.

Pour aller plus loin… Je remplace et j’adapte l’éclairage à chaque usage et chaque pièce. Attention à ne pas installer une ampoule dont la puissance dépasse celle indiquée sur le luminaire.

 

Électroménager : faites les bons choix

Ce qu’il faut savoir

Vous prévoyez de changer d’équipement ? Prêtez attention à l’étiquette énergie de l’appareil.

Adieu les « + », « ++ » et « +++ » ajoutés à la lettre A. Depuis mars 2021, les sept classes énergétiques iront obligatoirement de A à G. Plus c’est vert, mieux c’est !

 

Par exemple :

  • Un écran plasma consomme moins d’énergie qu’un écran LCD et plus l’écran est grand, plus il consomme.
  • Un ordinateur portable consomme 50 à 80% moins qu’un poste fixe.

Pensez également à choisir un appareil qui correspond aux besoins de votre foyer.

Les éco-gestes

  • Je dégivre mon congélateur au moins deux fois par an, car 5 mm de givre entraînent une surconsommation d’électricité allant jusqu’à 30%. Attention également à ne pas obstruer le thermostat : s’il est recouvert de givre ou d’aliments, il ne détectera pas correctement la température et l’abaissera plus que nécessaire.
  • Je préfère sécher mon linge à l’air libre : un sèche-linge consomme deux fois plus d’énergie qu’un lave-linge.
  • J’utilise les touches «ÉCO» des appareils ménagers pour réduire ma consommation jusqu’à 25% !
  • Je ne laisse pas mes appareils en veille, je les éteins. Oui oui, même votre lave-linge !

Pour aller plus loin… J’achète des multiprises avec interrupteur ou des prises programmables mécaniques, indispensables pour éteindre simultanément tous vos appareils en veille ou pour automatiser la mise en marche / l’arrêt de ceux-ci selon leur période de fonctionnement (entre 5 et 15€).

 

Aléas climatiques : protégez-vous

La canicule

La canicule est définie comme un niveau de très fortes chaleurs le jour et la nuit pendant au moins trois jours consécutifs. La définition de la canicule repose donc sur deux paramètres : la chaleur et la durée.

Les conseils

  • Je m’hydrate et maintient mon corps au frais en buvant régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif
  • Je limite au maximum mon activité physique en reportant tout effort aux heures fraîches (sport, bricolage, jardinage…)
  • Je propose mon aide aux plus fragiles : personnes âgés de plus de 65 ans, nourrissons et enfants de moins de 4 ans, femmes enceintes…

La plateforme téléphonique du public, Canicule info service au 0800 06 66 66,  permet d’obtenir davantage de conseils pour se protéger et protéger son entourage.

La sécheresse

Les périodes de sécheresse peuvent résulter d’un manque de pluie, mais aussi d’une utilisation trop intensive ou inadaptée de l’eau disponible.

Les conseils

  • Je répare toute fuite d’eau sans tarder
  • Je privilégie les douches aux bains
  • J’installe des équipements sanitaires économes en eau…

Les feux de forêts

On parle d’incendie de forêt lorsque le feu concerne une surface minimale de 0,5 hectare d’un seul tenant, et qu’une partie au moins des étages arbustifs et/ou arborés (parties hautes) est détruite.

Les conseils

  • Je ne fume pas en forêt, dans les bois, ni à proximité. Je ne jette pas de mégots par la vitre de la voiture
  • Même si je pense avoir pris toutes les précautions, je n’allume pas de feu à moins de 200m de la forêt
  • Je ne fais pas de barbecue en forêt et je campe uniquement sur les lieux autorisés, sécurisés et protégés.

Si vous êtes témoin d’un départ de feu, à la moindre fumée, donnez l’alerte (18 ou 112). Attention ! Battre le feu avec des branchages peut conduire à sa propagation.

Les tempêtes

On parle de tempête lorsqu’une perturbation atmosphérique (ou dépression) génère des vents dépassent 89 km/h. Ces vents violents s’accompagnent de fortes précipitations et parfois d’orages.

Les conseils

  • Je stoppe toute activité de plein air en m’éloignant le plus possible des bords de mer, des lacs et des arbres
  • Je n’obstrue pas les grilles de ventilation de mon logement
  • Je débranche les appareils électriques et les antennes de télévision.

Le grand froid

C’est un épisode de temps froid caractérisé par sa persistance, son intensité et son étendue géographique. L’épisode dure au moins deux jours. Les températures atteignent des valeurs nettement inférieures aux normales saisonnières de la région concernée.

Les conseils

  • Tout comme la canicule, j’évite de me déplacer et je fais le moins d’efforts physiques à l’extérieur
  • Je ne bois pas d’alcool. L’ébriété fait disparaître les signaux d’alerte liés au froid
  • Je ne fais jamais fonctionner les chauffages d’appoint en continu.

Les inondations

L’inondation est une submersion temporaire, par l’eau, de terres qui ne sont pas submergées en temps normal, quelle qu’en soit l’origine.

Les conseils

Si vous vivez dans une zone inondable :

  • Je mets à l’abri les produits sensibles (médicaments, produits chimiques)
  • Je me renseigne auprès de la mairie sur les lieux d’accueil en cas d’évacuation
  • Pendant une inondation, je n’entreprends pas d’évacuation sauf si j’en reçois l’ordre des autorités et je n’utilise pas les équipements électriques (ascenseurs, portes automatisées).